MARCEL PROUST

 

               "Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination"

                Albertine disparue             


               "Les vrais paradis sont ceux qu'on a perdus"

               Le Temps Retrouvé


               "Tâchez de garder toujours un morceau de ciel au-dessus de votre vie"

                Sodome et Gomorrhe


               "Une oeuvre où il y a des théories est comme un objet sur lequel on laisse la marque du prix"

                Le Temps Retrouvé


               "Notre personnalité sociale est une création de la pensée des autres"

                Du côté de chez Swann


               "J'aurais du être heureux : je ne l'étais pas"

                Du côté de chez Swann       


               "Ce n'est pas à un autre homme intelligent aura peur de paraître bête"

               Du côté de chez Swann


               "Autrefois, on rêvait de posséder le coeur de la femme dont on était amoureux ; plus tard, sentir qu'on possède

                le coeur d'une femme peut suffire à vous en rendre amoureux"

                Du côté de chez Swann


               "Théoriquement, on sait que la Terre tourne, mais en fait on ne s'en aperçoit pas, le sol sur lequel on marche

                semble ne pas bouger et on vit tranquille. Il en est ainsi du Temps dans la vie"

               A l'ombre des jeunes filles en fleurs


               "Les beautés qu'on découvre le plus tôt sont aussi celles dont on se fatigue le plus vite"

                A l'ombre des jeunes filles en fleurs


               "Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre"

                A l'ombre des jeunes filles en fleurs


                "Ne pas la comprendre n'a jamais fait trouver une plaisanterie moins drôle"

                A l'ombre des jeunes filles en fleurs


                "Ce fut vers cette époque que Bloch bouleversa ma conception du monde, ouvrit pour moi des possibilités

                 nouvelles de bonheur ( qui devaient du reste se changer plus tard en possibilités de souffrance ), en m'assurant

                que, contrairement à ce que je croyais au temps de mes promenades du côté de Méséglise, les femmes ne

                demandaient jamais mieux que de faire l'amour."

                A l'ombre des jeunes filles en fleur


                "Pour tous les éléments qui dans la vie et ses situations contrastées se rapportent à l'amour, le mieux est de ne pas

                essayer de comprendre, puisque, dans ce qu'ils ont d'inexorable comme d'inespéré, ils semblent régis pas des

                lois plutôt magiques que rationnelles"

                A l'ombre des jeunes filles en fleur


                "Il y a des moments de la vie où une sorte de beauté naît de la multiplicité des ennuis qui nous assaillent"

                Albertine disparue


                "Une femme est d'une plus grande utilité pour notre vie si elle y est, au lieu d'un élément de bonheur, un

                instrument de chagrin"

                Albertine disparue


                 "Le regret est un amplificateur du désir"

                Albertine disparue


                "Car bien souvent, pour que nous découvrions que nous sommes amoureux, peut-être même pour que nous

                le devenions, il faut qu'arrive le jour de la séparation"

                Albertine disparue


                "L'expérience aurait dû m'apprendre - si elle apprenait jamais rien - qu'aimer est un mauvais sort comme ceux

                qu'il y a dans les contes, contre quoi on ne peut rien jusqu'à ce que l'enchantement ait cessé"

                Le Temps retrouvé


                "Gilberte était comme ces pays avec qui on n'ose pas faire d'alliance parce qu'ils changent trop souvent de            

                gouvernement"

                Le Temps retrouvé


                "La vie nous déçoit tellement que nous finissons par croire que la littérature n'a aucun rapport avec elle et nous

                sommes stupéfaits de voir que les précieuses idées que les livres nous ont montrées s'étalent, sans peur de

                s'abîmer, gratuitement, naturellement, en pleine vie quotidienne"

                Le Temps retrouvé


                "L'ouvrage de l'écrivain n'est qu'une espèce d'instrument d'optique qu'il offre au lecteur afin de lui permettre de

                discerner ce que, sans ce livre, il n'eût peut-être pas vu en soi-même"

                Le Temps retrouvé


                "Il est vrai que ces sons étaient si violents que, s'ils n'avaient pas été toujours repris une octave plus haut par une

                plainte parallèle, j'aurais pu croire qu'une personne en égorgeait une autre à côté de moi et qu'ensuite le meurtrier 

                et sa victime ressuscitée prenaient un bain pour effacer les traces du crime. J'en conclus plus tard qu'il y a une

                chose aussi bruyante que la souffrance, c'est le plaisir"

                Sodome et Gomorrhe


                "L'amour le plus exlusif pour une personne est toujours l'amour d'autre chose"

                A l'ombre des jeunes filles en fleurs


                "Nous n'arrivons pas à changer les choses suivant notre désir, mais peu à peu notre désir change"

                Albertine disparue


               "L'amour, c'est l'espace et le temps rendus sensibles au coeur"

                La Prisonnière


                "On n'aime que ce en quoi on poursuit quelque chose d'inaccessible, on n'aime que ce qu'on ne possède pas"

                 La Prisonnière


                "Nous pouvons causer pendant toute une vie sans rien dire que répéter indéfiniment le vide d'une minute"

                A l'ombre des jeunes filles en fleurs


                "J'ouvris le Figaro. Quel ennui !"

                Albertine disparue


                "Dans les personnes que nous aimons, il y a, immanent à elles, un certain rêve que nous ne savons pas toujours

                discerner mais que nous poursuivons"

                Le Temps Retrouvé


                "Ceux qui baillent de fatigue après dix lignes d'un article médiocre avaient refait tous les ans le voyage de

                Bayreuth pour entendre la Tétralogie"

                Sodome et Gomorrhe             


                 "Nous trouvons de tout dans notre mémoire ; elle est une espèce de pharmacie, de laboratoire de chimie, où on met

                au hasard la main tantôt sur une drogue calmante, tantôt sur un poison dangereux"

                La Prisonnière