Voix et interprètes

A travers mes chanteurs préférés, j'essaie de donner un aperçu des différentes tessitures de voix partant du plus aigu au plus grave et de montrer que la catégorisation de la vois humaine est un exercice particulièrement difficile ( d'où les points d'interrogation parfois ... ) . Les fichiers sont parfois un peu longs à télécharger mais 1) un air d'opéra dure rarement moins de 5 minutes ; 2) je n'ai pas souhaité privilégier la quantité sur la qualité du son lors de la compression mp3.

NOTA : n'hésitez pas à me rapporter vos difficultés d'écoute ... apparemment, certains utilisateurs de PC semblent avoir quelques problèmes inexplicables alors que les utilisateurs de Macintosh écoutent parfaitement ... Si cela peut aider, la dernière version d'Internet Explorer est ici. Winamp ( logiciel pour lire les mp3 ) est . En dernier recours, vous pouvez essayer le clic droit sur le lien mp3 et "enregistrer la cible sous" . Cela téléchargera le mp3 sur votre ordinateur et vous pourrez peut-être ainsi l'écouter ...


Natalie Dessay, soprano légère colorature

"Der hölle Rache" - Die Zauberflöte - Mozart

Dans cet air archi-célèbre, la Reine de la Nuit enjoint Pamina de tuer le sage Sarastro. Si elle n'exécute pas ses ordres, elle cessera de la considérer comme sa fille ...

"Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen,
 Tod und Verzweiflung flammet um mich her!
 Fühlt nicht durch dich Sarastro Todesschmerzen,
 So bist du meine Tochter nimmermehr.
 Verstoßen sei auf ewig, verlassen sei auf ewig.
 Zertrümmert sei'n auf ewig alle Bande der Natur,
 Wenn nicht durch dich Sarastro wird erblassen!
 Hört, Rachegötter, hört der Mutter Schwur!
"


Renée Fleming, soprano lyrique

Complainte à la lune - Rusalka - Dvorak

Dans cette complainte, la nymphe Rusalka supplie la Lune de la seconder dans ses desseins amoureux : rejoindre le Prince qui se baigne chaque soir dans ses eaux ...

"Mesiku na nebi hlubokem
Svetlo tvé daleko vidi,
Po svete bloudis sirokém,
Divas se v pribytky lidi.
Mesicku, postuj chvili
reckni mi, kde je muj mily
Rekni mu, stribmy mesicku,
me ze jej objima rame, 
aby si alespon chvilicku
vzpomenul ve sneni na mne.
Zasvet mu do daleka,
rekni mu, rekni m kdo tu nan ceka!
O mneli duse lidska sni,
at'se tou vzpominkou  vzbudi!
Mesicku, nezhasni, nezhasni!"
 

Mireille Delunsch, soprano dramatique ( ? )

"In quali eccessi o numi ... Mi tradi quell'alma ingrata" - Don Giovanni - Mozart

Dans cet air, Elvire se plaint des infidélités de son époux, Don Giovanni ; elle aimerait pouvoir détester le séducteur pour mieux s'en venger mais elle s'aperçoit qu'au fond d'elle, elle ne peut s'empêcher de l'aimer ...

"In quali eccessi, o Numi, in quai misfatti
orribili, tremendi
è avvolto il sciagurato!
Ah no! non puote tardar l'ira del cielo,
la giustizia tardar. Sentir già parmi
la fatale saetta,
che gli piomba sul capo! Aperto veggio
il baratro mortal! Misera Elvira!
Che contrasto d'affetti, in sen ti nasce!
Perchè questi sospiri? e queste ambascie?
Mi tradì, quell'alma ingrata,
Infelice, o Dio, mi fa.
Ma tradita e abbandonata,
Provo ancor per lui pietà.
Quando sento il mio tormento,
Di vendetta il cor favella,
Ma se guardo il suo cimento,
Palpitando il cor mi va.
"


Cécilia Bartoli, mezzo-soprano

"Alleluia" - Vivaldi

Une série de vocalises sur ce simple mot à donner le vertige ...


Marylin Horne, contralto ( ? )

"Hence, Iris, hence away !" Semele - Haendel

Junon, furieuse des nouvelles infidélités de son époux, jure de se venger et de prendre les moyens les plus expéditifs et les plus rapides pour parvenir à ses fins ...

"Hence, Iris, hence away,
Far from the realms of day!
O'er Scythian hills to the Maeotian lake
A speedy flight we'll take!
There Somnus I'll compel
His downy bed to leave, and silent cell;
With noise and light I will his peace molest,
Nor shall he sink again to pleasing rest,
Till to my vow'd revenge he grants supplies,
And seals with sleep the wakeful dragons' eyes.
"


Andreas Scholl, contre-ténor ( non, pas castrat !!! )

"Va tacito" Giulio Cesare - Haendel

Par le biais d'une métaphore filée, César se compare ici au chasseur rusé qui va tendre patiemment son piège à sa proie ...

"Va tacito e nascosto,
quand'avido è di preda,
l'astuto cacciator.
E chi è mal far disposto,
non brama che si veda
l'inganno del suo cor
"


A la mémoire d'Alain Vanzo ( 1928-2001 ) , le plus grand ténor lyrique du XXème siècle ...

"Je crois entendre encore" - Les Pêcheurs de Perles - Bizet

"Je crois entendre encore,
Caché sous les palmiers,
Sa voix tendre et sonore
Comme un chant de ramier!
O nuit enchanteresse!
Divin ravissement!
O souvenir charmant!
Folle ivresse! doux rêve!

Aux clartés des étoiles,
Je crois encore la voir,
Entr'ouvrir ses longs voiles
Aux vents tièdes du soir!
O nuit enchanteresse!
Charmant souvenir!
"


Placido Domingo, ténor héroïque

"Winterstürme" - Die Walküre - Wagner

 "Winterstürme wichen
dem Wonnemond,
in mildem Lichte leuchtet der Lenz;
auf linden Lüften leicht und lieblich,
Wunder webend er sich wiegt;
durch Wald und Auen weht sein Atem,
weit geöffnet lacht sein Aug': -
aus sel'ger Vöglein Sange süß er tönt,
holde Düfte haucht er aus;
seinem warmen Blut entblühen wonnige Blumen,
Keim und Sproß entspringt seiner Kraft.
Mit zarter Waffen Zier bezwingt er die Welt;
Winter und Sturm wichen der starken Wehr:
wohl mußte den tapfern Streichen
die strenge Türe auch weichen,
die trotzig und starr uns trennte von ihm. -
Zu seiner Schwester schwang er sich her;
die Liebe lockte den Lenz:
in unsrem Busen barg sie sich tief;
nun lacht sie selig dem Licht.
Die bräutliche Schwester befreite der Bruder;
zertrümmert liegt, was je sie getrennt:
jauchzend grüßt sich das junge Paar:
vereint sind Liebe und Lenz!
"


Peter Mattei, baryton

"Deh, vieni alla finestra" - Don Giovanni - Mozart

Installé sous les fenêtres de sa nouvelle proie, le célèbre séducteur la conjure de venir le rejoindre ...

"Deh, vieni alla finestra, o mio tesoro,
Deh, vieni a consolar il pianto mio.
Se neghi a me di dar qualche ristoro,
Davanti agli occhi tuoi morir vogl'io!
Tu ch'hai la bocca dolce più del miele,
Tu che il zucchero porti in mezzo al core!
Non esser, gioia mia, con me crudele!
Lasciati almen veder, mio bell'amore!
"

 


Nicolai Ghiaurov, basse

"Ella giammai m'ammo !" - Don Carlo - Verdi

Dans cet air célèbre, le roi Philippe II exprime sa douleur de se voir supplanté dans le coeur de sa femme par son propre fils, Carlo. C'est également une occasion pour lui de méditer sur la vieillesse et les vanités du pouvoir.

 

"Ella giammai m’amò ! Quel core chiuso è a me !

Amor per me non ha !

Io la rivedo ancor contemplar trista in volto

Il mio crin bianco il dì che di Francia venne.

No, amor non ha per me !

Ove son ? Quei doppier !

Presso a finir ! L’aurora imbianca il mio veron !

Già spunta il dì. Passar veggo i miei giorni lenti !

Il sonno, oh Dio ! Spari dagli occhi miei languenti !

Dormirò sol nel manto mio regal

Quando la mia giornata è giunta a sera,

Dormirò sol sotto la volta nera

Là, nell’avello dell’Escurial.

Ah ! Se il serto real a me desse il poter

Di leggere nei cor, che Dio può sol veder !

Se dorme il prence, veglia il traditor.

Il serto perde il Re, il console l’onor.

Dormirò sol nel manto mio regal,

Quando la mia giornata è giunta a sera,

Dormirò sol sotto la volta nera

Là, nell’avello dell’Escurial."